Alphonse TAVAN
Collège
MONTFAVET
 

Que va-t’on faire à la chorale cette année ?

lundi 18 décembre 2017, par M. BRUN

Une Comédie musicale originale qui sera donnée à la salle Polyvalente de Montfavet le 29 mai 2018 à 19h00
Qu’on se le dise !

37 élèves de la chorale se réunissent tous les jeudis de 13 à 14h pour apprendre un répertoire de chansons originales, sur un sujet original : Le voici

L’HISTOIRE

Chaos sur la planète. Les adultes, trop occupés par leurs écrans de télé, leurs portables et leurs tablettes en ont oublié leurs enfants. Ils sont Geek et addictent aux écrans.
Les enfants ont renversé la planète et ont pris le pouvoir et s’affairent à guérir le monde des grands en leur enlevant leurs écrans.
La famille Bastardi ne règnent plus que sur les centrales électriques pour alimenter le wifi et la 4G des adultes qu’ils vendent à prix d’or. Les enfants « Zomdemins » les aident à garder l’électricité en protégeant la centrale électrique et le réseau cable et wifi.
La famille Veribus, les gentils, ont été rendus aveugles et sourds par le mage « Gédéon ». Son sortilège très handicapant les a finalement protégé du fléau des écrans. Ils ne sont pas corrompus et n’ont pas oublié leurs enfants.
Les enfants appelés "picassiettes" sont à leur service, ils ont pris les commandes du pays pour ne pas qu’il s’écroule en l’absence des adultes.
Achille, le fils Veribus, a pris le pouvoir à l’Elysée, les enfants gèrent les lois au parlement.
Thaïs, la sœur d’Achille, alors qu’elle était dans le ventre de sa mère, a profité du sort jeté à ses parents. Elle a une voix capable de couper le wifi et faire disjoncter le courant : plus de connexions internet pour les adultes.
Le rôle des picassiettes est de prendre les ordinateurs, les télés et les téléphones portables des adultes lorsque Thaïs chante et plonge le monde dans le noir. 
Tous les Picassiettes vont rendre visite aux Zomdemins pour leur faire comprendre qu’ils doivent cesser d’aider les Bastardi pour récupérer leurs parents. Les Picassiettes chantent une chanson magique inventée par Thaïs pour éloigner les Bastardi et sauver les Zomdemins. Cela ne fonctionne pas ! Ils se mettent à danser, danser de plus belle mais gardent précieusement la centrale électrique des Bastardi.
Thaïs lance un appel à Gédéon, lui demandant de revenir pour guérir les Veribus et les adultes, permettant ainsi à tous les enfants de retrouver leur place d’enfants.
Les Zomdemins, convaincus que les enfants ne sont pas à leur place, et voulant retrouver leurs parents, font un effort pour essayer de s’entendre avec les picassiettes. Ils doivent s’entendre par la musique et le chant… Ils ne savent que danser et essayent de chanter avec les picassiettes. C’est un fiasco ! Ils chantent tellement faux que Gédéon, Le magicien, les entend et revient sur terre arrêter le massacre. Gédéon guérit Zomdemins qui deviennent bons comme les picassiettes et guérit aussi les parents Veribus : Ils voient et entendent enfin !
Thaïs chante la chanson magique que ses parents entendent pour la première fois. Sa voix magique, décuplée par sa joie de communiquer avec ses parents paralyse les Bastardi et fait sauter tous les écrans de la planète. Les Veribus prennent le pouvoir et la source de l’électricité. Les adultes, sans écrans ont les yeux qui s’ouvrent sur le monde et leurs enfants : « on vous avait oublié ! » Les enfants redeviennent des enfants : jouent, chantent et dansent.

LES PERSONNAGES

Les BASTARDI : famille véreuse et avide d’argent. Ils détiennent l’électricité de la planète
Les enfants « Les Zomdemins » : Ce sont les enfants méchants qui sont aveuglés par les Bastardi. Ils aident les Bastardi à garder l’électricité, le wifi, le réseau téléphonique. Ils ne savent pas chanter mais dansent à merveille.
Les VERIBUS : famille honnête mais aveugles (sort jeté par le magicien Gédéon)
Deux héros sont frère et sœur
THAÏS : Dans le ventre de sa maman, elle a profité du sort jeté par le magicien. Sa voix coupe l’électricité, fait tout disjoncter. Dès qu’elle ouvre la bouche pour chanter, le monde est plongé dans le noir et les enfants en profitent pour réquisitionner les écrans des adultes.
ACHILLE : Chef des enfants et président intermittent. Il rêve de donner le pouvoir à ses parents.
Les enfants « Les Picassiettes » chantent bien et gèrent la planète en attendant que les Veribus guérissent.
Les picassiettes sont les enfants chanteurs qui viennent en aide à Thaïs et Achille. Ils les entourent joyeusement et les accompagnent souvent avec leurs voix qui, en présence de thaïs, deviennent agissantes : coupent l’électricité et le wifi.
Gédéon le magicien : Il a jeté un sort aux Veribus en leur ôtant la vue. On a cru à un sortilège maléfique mais Gédéon les a rendu aveugles pour qu’ils restent purs et intègres, et ne soient pas accros aux écrans. Appelé par Thaïs et les picassiettes, il reviendra enlever le sort des Veribus.

La morale de cette histoire :
-  Les écrans et l’utilisation irraisonnée qu’on peut en avoir nous coupe du réel, nous désocialisent. On doit faire attention à l’utilisation d’internet. Trop communiquer par ce média nous empêche de vivre avec notre famille.
-  Les parents doivent rester à leur place d’adultes et aider les enfants à grandir et les encourager.
-  Il n’est rien de définitivement irréversible. Le monde peut s’arranger.
-  La musique unit les personnes et leur permet de s’entendre. Chanter peut faire beaucoup de bien !

Événements

 
Collège Alphonse TAVAN – Chemin de la Martelle - 84140 MONTFAVET – Responsable de publication : Mme Sandrine ALONSO - Principale
Dernière mise à jour : mardi 15 mai 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille